Monique Plante

 

Native de Granby, Monique Plante a grandi avec ses parents, ses deux frères et ses trois sœurs. Jumelle, elle a toujours été fascinée par les comportements humains. La passion de la langue française et le sens du mot juste, elle tient cela de son père qui lui servait de mentor lorsqu’elle a commencé à écrire, à l’adolescence.

 

Encouragée fortement par sa mère, elle a produit plusieurs textes dont quantité de poèmes.

 

En plus de l’écriture et de la lecture, elle s’intéresse à la broderie norvégienne et japonaise, au tricot, au crochet, à la musique, à la peinture et au théâtre.

 

Monique Plante a œuvré dans l’enseignement pendant 35 ans. Son amour inconditionnel des enfants et le bonheur de transmettre des connaissances en a fait une professeure appréciée et respectée de ses élèves.

 

À ce jour, elle a publié quatre romans jeunesse et trois romans pour adulte.

 

Retraitée, elle continue d’écrire avec un bonheur sans cesse renouvelé. Sur sa table de travail, chaque dossier a une place d’honneur; les projets ne manquent pas.

 

Douée d’une belle sensibilité, d’une écoute active et d’une grande chaleur humaine, elle sait transférer ces parfums aux personnages qui colorent l’univers de ses textes.

 

Titres de ses ouvrages :

- Émile, le petit marchand de bonheur (Roman jeunesse - 2006)

- Cahier de jeux du livre Émile, le petit marchand de bonheur (Activités - 2006)

- La vie en noir et blanc (Poésie avec Alicia St-Amant et Julie Dubuc - 2007)

- La boule qui perd la boule (Roman jeunesse - 2008)

- Un parfait vantard, alias Jimmy Vaillancourt (Roman sans la lettre «E» - 2009)